Bilan environnemental

L’UQAM poursuit l’application de sa Politique environnementale, tant dans ses procédures administratives et l’entretien et le développement de son campus, que dans les valeurs qu’elle préconise au sein de sa communauté.

Elle se joint aux efforts de la ville de Montréal en devenant signataire et participante au plan stratégique de développement durable de la ville, en plus d’adhérer au programme vélo-boulot de Vélo-Québec.

L’UQAM rend accessibles, sur le Web, les relevés de salaire pour ses employés, de même que les formulaires d’engagement des chargés de cours. Cette nouvelle procédure administrative permettra d’économiser plus de 65 000 feuilles de papier par année

Dans le développement et l’entretient de son campus, l’UQAM inaugure officiellement son Complexe des sciences Pierre-Dansereau au sein duquel se trouve son premier «pavillon vert», le pavillon des Sciences biologiques, inscrit dans le processus de certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). En plus de faire du compostage dans ce même pavillon, l’Université poursuit l’installation d’îlots de récupération dans ses corridors. On utilise de plus de la peinture sans COV (composantes organiques volatiles) lors de la restauration des locaux et bureaux sur l’ensemble du campus.

Le Service de reprographie de l’UQAM offre maintenant des options écologiques à sa clientèle. Elle se munit d’un nouveau système d’impression permettant de réduire la consommation d’eau et d’énergie. Elle utilise également des encres à base d’huile végétale et des solutions de nettoyage beaucoup moins nuisibles pour l’environnement.

Inspirant la responsabilité environnementale, l’UQAM met de l’avant des occasions d’implication telles que le concours «défi éco-initiatives» pour mobiliser la communauté universitaire à présenter des projets environnementaux. Ainsi, étudiants, professeurs et membres du personnel administratif peuvent participer pleinement à l’application de la Politique environnementale de l’UQAM.