Recherche et création

Le financement global de la recherche atteint plus de 57M$. L’UQAM s’illustre avec brio au concours des Subventions ordinaires de recherche du CRSH en maintenant son taux de succès à plus de 47 %, alors que la moyenne nationale baisse légèrement pour se fixer autour de 38 %. Ainsi, 45 projets, totalisant 125 chercheurs, sont subventionnés dans le cadre du réputé programme qui finance l’excellence en recherche dans différents domaines des sciences humaines et sociales. Pour une deuxième année consécutive, l’UQAM conserve le 5e rang en volume de subventions, pour un total de près de 5M$.

Quatre chaires de recherches du Canada débutent leurs activités. Il s’agit des chaires en rétrovirologie humaine (Benoit Barbeau), en écotoxicologie (Philippe Juneau), en modélisation climatique (Colin G. Jones), et la Chaire de recherche du Canada sur les villes du savoir (Rémy Tremblay), de la TÉLUQ.

En cours d’année, l’UQAM soutient la création de quatre nouvelles chaires institutionnelles : la Chaire C.A. Poissant en recherche sur la gouvernance et l’aide au développement (Bonnie Campbell) ; la Chaire en information financière et organisationnelle (Denis Cormier) ; la Chaire CRSNG industrielle en management et technologie (Teodor Gabriel Crainic) et la Chaire de recherche René-Malo en cinéma et en stratégies de production culturelle (Paul Tana).

Sciences et société

Créé récemment, l’Institut des sciences cognitives (ISC) lance ses activités et rassemble plus de 60 chercheurs. Sous la direction de la professeure Claire Lefebvre du Département de linguistique et de didactique des langues, l’ISC a pour but de favoriser le développement de pôles de recherche de calibre international. L’Institut vise également à former des étudiants dans les quatre domaines suivants : langue, langage et parole ; perception et action ; traitement des connaissances et apprentissage. Les recherches qui y sont entreprises constituent une source importante d’innovation sociale et technologique.

Associé à la Faculté des sciences humaines et à la Faculté des sciences, l’Institut se concentre sur des champs du savoir en plein essor. Ses chercheurs tentent d’élucider, par l’expérimentation et l’usage de technologies de pointe, la compréhension de l’esprit humain et des bases de l’activité mentale, ainsi que le traitement des connaissances.

Communication

La mise sur pied de la Chaire René-Malo en cinéma et en stratégies de production culturelle apporte un soutient important au développement des jeunes créateurs en cinéma de l’UQAM. Dirigée par le professeur Paul Tana de l’École des médias, elle appuie la mise en œuvre et la réalisation d’initiatives et de mesures susceptibles de contribuer au foisonnement des talents d’ici. Associée à la Faculté de communication, la Chaire vient également en aide aux jeunes producteurs souhaitant œuvrer au rayonnement de la culture québécoise ici et à l’étranger. Elle porte ainsi une attention particulière aux activités d’exportation de la culture québécoise.

En plus de stimuler la créativité et l’innovation la Chaire met de l’avant différentes activités de diffusion d’information de manière à susciter l’avancement des connaissances, les débats et la mise en valeur des meilleures réalisations étudiantes. Ses activités de recherche et de création permettent de développer des outils pédagogiques pour les différents programmes de sa faculté.

Santé et prévention

La Faculté des sciences est un véritable incubateur de recherches liées à la santé et à ses applications cliniques. Elle produit ainsi, chaque année, des travaux de pointe en recherche moléculaire et cellulaire, en oncologie, en chimie thérapeutique, en santé environnementale et en étude des processus pathologiques ou physiologiques particuliers.

À cet effet, la Chaire de recherche du Canada en rétrovirologie humaine réalise des travaux qui rendront possible l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques et l’amélioration des possibilités de traitement des patients atteints du sida et d’autres pathologies secondaires reliées aux infections.

Cette chaire, dirigée par le professeur Benoit Barbeau du Département des sciences biologiques, a comme principal axe de recherche l’étude du virus d’immunodéficience humaine type 1 (VIH-1). D’autres rétrovirus humains, comme le HTLV-1, responsable de la leucémie, sont également étudiés.

Sciences de l’éducation

À la Faculté des sciences de l’éducation, notons six subventions octroyées par le FQRSC pour des projets au sein du Département d’éducation et formation spécialisées et du Département d’éducation et pédagogie. Les travaux des chercheurs subventionnés visent à approfondir entre autres les questions des difficultés d’enseignement et d’apprentissage, le rôle de l’intuition dans l’apprentissage des sciences et l’analyse des facteurs qui influencent le processus d’intégration pédagogique des technologies de l’information et de communication auprès des enseignants du primaire.