Recherche et création

Des chercheurs universitaires et des acteurs du milieu témoignent de la pertinence du modèle de recherche partenariale en économie sociale.
Lien vers la video.

Le financement global de la recherche et de la création a atteint 62,7 M$ en 2009, une augmentation de 3% par rapport à l’année précédente.

Six projets, dont quatre en partenariat avec d'autres universités, ont été financés par la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) et le gouvernement québécois pour un montant de 11 M$. La force d’innovation de l’UQAM en matière de création a été également reconnue par le programme Appui aux arts et technologies médiatiques du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC).

Parmi les unités dont le financement a été consolidé, le Centre de recherche interuniversitaire en géochimie et géodynamique (GEOTOP-UQAM-McGill) a reçu d'importantes subventions, notamment de la part du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Cette subvention lui assurera une présence significative dans plusieurs domaines de recherche majeurs, dont un programme international de recherche scientifique marine visant à retracer l'histoire et la structure de la Terre à partir des sédiments et des roches des fonds océaniques.

Nouvelles unités

Quatre chaires et un observatoire ont vu le jour en 2009-2010: la Chaire de recherche sur le droit chinois et la mondialisation et la Chaire Nycole-Turmel sur les espaces publics et les innovations politiques (Faculté de science politique et de droit), la Chaire de recherche sur les répercussions régionales de la mondialisation (ESG UQAM), la Chaire UNESCO de développement curriculaire (Faculté des sciences) et l’Observatoire compétences-emplois sur la formation continue et le développement des compétences (Faculté des sciences de l’éducation).

À la fin de 2009-2010, l’UQAM comptait 29 chaires de recherche du Canada, 27 chaires de recherche-innovation, 4 chaires internationales, 26 centres de recherche institutionnels et 6 instituts.

Recherche en partenariat

En dépit d’un contexte économique peu favorable, la valeur des activités de recherche commanditées avec des partenaires externes est demeurée relativement stable, pour un total annuel de 7 M$. Les projets financés ont continué de se démarquer par leur impact social. À titre d’exemple, le professeur Brian Mishara du Département de psychologie a réalisé un projet de recherche en partenariat avec Transport Canada afin de réduire l’incidence du suicide sur les voies ferroviaires.