Ressources humaines et financières

En 2010-2011, l’UQAM a poursuivi ses efforts pour améliorer sa situation, autant du point de vue des ressources humaines que des finances.

Ayant à cœur d’offrir à ses étudiants des professeurs qualifiés dans toutes les disciplines et tous les domaines, l’UQAM a poursuivi le renouvellement de son corps professoral. L’Université a ainsi embauché quelque 63 professeurs en 2010-2011, un processus qui s’accélérera au cours des prochaines années. L’UQAM a également offert des ateliers d’accueil et de formation afin de mieux intégrer ses nouvelles recrues.

Par ailleurs, le Vice-rectorat aux ressources humaines de l’UQAM a poursuivi plusieurs objectifs au cours de l’année, notamment l’amélioration des services offerts à la clientèle étudiante, le développement des systèmes d’information de gestion et la poursuite des négociations dans le but de renouveler les diverses conventions collectives de ses employés. Le vice-rectorat a également poursuivi la mise en œuvre de sa Politique contre le harcèlement psychologique en mettant de l’avant les services offerts par le Bureau d’intervention et de prévention en matière de harcèlement, dont plusieurs ateliers de formation à l’intention du personnel et des étudiants.

Enfin, différentes modalités découlant de la législation gouvernementale ont été mises en place, notamment en regard de la Loi sur l’équité salariale.

Situation financière

Résultats de l’UQAM consolidés avec la Téluq

Les états financiers 2010-2011 témoignent quant à eux d'un assainissement continu de la situation financière de l'Université. En effet, alors que le Plan de retour à l'équilibre budgétaire 2009-2016, autorisé par le gouvernement du Québec, fixait le déficit de l'année à un maximum de 16 M$, le résultat réel de l'exercice est déficitaire de 6 M$ après virements.

Plusieurs facteurs ont contribué à ces résultats encourageants. La croissance des effectifs étudiants s'est poursuivie bien au-delà des prévisions établies en 2009 par le Plan de retour à l'équilibre, soit de 5% plutôt que de 1%. Une gestion serrée des fonds disponibles par les gestionnaires, ainsi que le règlement de l'Îlot Voyageur qui a permis de résorber des déboursés en immobilisations et des frais connexes de près de 95 M$, ont également favorisé la réduction du déficit.

Grâce à ces résultats positifs, l'agence de notation DBRS a relevé la cote de crédit de l'UQAM à A-, avec une tendance stable.

En résumé, la santé financière de l'UQAM s’est rétablie plus rapidement que ce prévoyait le Plan de retour à l'équilibre. Ce plan a découlé de l'élaboration du Plan de développement stratégique 2009-2014, qui fait l'objet d'un suivi annuel par la Direction. De plus, le Plan directeur immobilier a été élaboré pour faire face au développement des clientèles étudiantes et l'augmentation du nombre de professeurs, et ce, en misant sur l’optimisation des espaces à même le parc immobilier existant. Ce plan, évalué à 25 M$, comporte déjà une réserve de 18,6 M$, dont 6 M$ ont été mis de côté au cours du présent exercice financier. Le Plan directeur des technologies de l'information est aussi en cours de préparation. Un montant de 6 M$ a été mis de côté au cours du présent exercice et constitue un premier fonds de réserve à cette fin. Avec ces deux éléments, les principaux risques financiers liés aux investissements ont été pris en compte au fur et à mesure des disponibilités financières.

À la lumière de ces résultats, l'UQAM a eu raison de miser sur le développement des clientèles étudiantes et sur une gestion budgétaire rigoureuse. Elle a ainsi rempli une mission essentielle dans la société et dispose des moyens appropriés pour poursuivre son développement académique.

1) Fonds de fonctionnement au 30 avril 2011 et au 31 mai 2010

Le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport a ramené l'année universitaire au 30 avril au cours du présent exercice financier, ce qui rend difficilement comparables les résultats avec l'année précédente. Durant cette année de 11 mois, on peut constater que l'excédent des produits sur les charges a été de 57,4 M$, avant virements au solde de fonds, comparé à 34,8 M$ l'année précédente.

Notons que l'excédent de 57,4 M$ comprenait un remboursement de 27,4 M$ au fonds de fonctionnement pour l'Îlot Voyageur, qui a été entièrement affecté à la réduction de la dette de l'UQAM. Un montant supplémentaire de 35,4 M$ a été aussi transféré au fonds des immobilisations, puisque certains biens financés par une subvention de fonctionnement ont été capitalisés du point de vue comptable (notamment mobilier, appareillage, outillage et biens informatiques) pour environ 9,2 M$ et que certains projets autofinancés ont remboursés par le fonds de fonctionnement pour environ 6,7 M$. Mentionnons également qu'un montant total d'environ 19,5 M$ a été mis de côté pour des projets futurs essentiels pour lesquels aucun financement n'avait encore été prévu. Ces sommes sont toutes reliées à des projets académiques tels que le Plan directeur immobilier, destiné à offrir les espaces nécessaires à tous les départements académiques, ainsi que le Plan directeur des technologies de l'information.

Résultats cumulés 2011 (11 mois) 2010
PRODUITS
(en milliers de dollars)
000$  % 000$ %
Subventions gouvernementales 274 618 68,8 285 413 70,8
Droits de scolarité 67 224 16,9 62 326 15,4
Autres produits 57 022 14,3 55 685 13,8
TOTAL des produits 398 864 100,0 403 424 100,0
  2011 (11 mois) 2010
CHARGES
(en milliers de dollars)
000$ % 000$ %
Enseignement et recherche 232 121 62,9 238 473 62,9
Recherche subventionnée 6 915 1,9 5 533 1,5
Services à la collectivité 5796 1,6 5 532 1,5
Bibliothèques 13 409 3,6 14 614 3,9
Audiovisuel 4 804 1,3 4 773 1,3
Informatique 11 446 3,1 13 063 3,4
Administration 46 096 12,5 46 967 12,4
Terrains et bâtiments 30 800 8,4 32 378 8,5
Services aux étudiants 9 028 2,4 9 221 2,4
Entreprises auxiliaires 7 537 2,0 7 772 2,0
Animalerie 561 0,2 689 0,2
Avantages sociaux futurs (366) (0,1) (353) (0,1)
Intérêts sur les emprunts bancaires 629 0,2 435 0,1
Biens sous le seuil de capitalisation 65 0,0 174 0,0
TOTAL des charges 368 841 100,0 379 271 100,0
  2011 2010
EXCÉDENT (insuffisance) des produits par rapport aux charges avant Autres produits 30 023   24 153  
Indemnité Îlot Voyageur 27 411
Subvention non récurrente découlant de la réforme comptable 10 608
EXCÉDENT (insuffisance) des produits par rapport aux charges 57 434   34 761  
Solde de fonds (négatif) au début de l'exercice (155 020) (154 932)
Virement interfonds (fonds d'immobilisations)  pour acquisitions futures (35 451) (34 849)
SOLDE de fonds (négatif) à la fin de l'exercice (133 037)  
(155 020)  

2) Fonds avec restrictions au 30 avril 2011 et 31 mai 2010

Les produits du Fonds avec restrictions ont atteint un niveau supérieur à 55 M$ pour cette année financière de 11 mois. Ramenées sur une période de 12 mois, les sommes consacrées à la recherche sont comparables à celles de 2009-2010. Les charges, quant à elles, ont légèrement diminué. À la suite de l'application des PCGR, ne sont présentés aux Fonds avec restrictions que les produits et les charges réalisés au cours de l'exercice. Les produits consacrés à la recherche non encore dépensés à la fin de l'exercice ou les charges imputées au cours de l'exercice sont dorénavant présentés en apports reportés au bilan.

Résultats cumulés 2011 (11 mois) 2010
PRODUITS
(en milliers de dollars)
000$ % 000$ %
Subventions du gouvernement du Québec 15 093 26,1 17 110 27,3
Subventions du gouvernement du Canada 24 540 42,6 30 536 48,7
Autres produits 18 058 31,3 15 105 24,0
TOTAL des produits 57 691 100,0 62 751 100,0

2011 (11 mois) 2010
CHARGES
(en milliers de dollars)
000$ % 000$ %
Enseignement et recherche 13
4
Recherche subventionnée 51 476 94,3 56 885 93,5
Services à la collectivité 2 973 5,5 3 709 6,1
Autres charges 130 0,2 232 0,4
TOTAL des charges 54 592 100,0 60 830 100,0
EXCÉDENT (insuffisance) des produits par rapport aux charges 3 099
1 921
Virement interfonds (fonds d'immobilisation)  pour acquisitions futures (3 099)
(1 921)
SOLDE de fonds à la fin de l'exercice -
-

2011 2010
Solde des apports reportés au début de l'exercice 45 751
40 334
Produits consacrés à la recherche, non encore dépensés à la fin de l'exercice  (Charges imputées au cours de l'exercice pour lesquelles les produits ont été reconnus antérieurement) (4 933)
5 417
SOLDE des apports reportés à la fin de l'exercice 40 818
45 751

3) Fonds des immobilisations au 30 avril 2011 et 31 mai 2010

En novembre 2010, le gouvernement a procédé à la dissolution de la Fiducie pour tenir indemne l'UQAM des conséquences financières du projet de l'Îlot Voyageur. L'indemnité accordée a permis d'absorber les sommes investies en immobilisations au projet de plus de 193 M$ et d'éliminer une dette de 125 M$. Mis à part ce redressement des actifs et passifs, l'Université a investi plus de 37 M$ en acquisitions d'immobilisations, principalement en améliorations majeures aux bâtiments, en équipements spécialisés et en développement informatique, en plus de créer des réserves pour projets futurs.

Résultats cumulés 2011 (11 mois) 2010
PRODUITS (en milliers de dollars) 000$ % 000$ %
Subventions gouvernementales 5 761 23,2 7 927 25,2
Amortissement des apports reportés 16 746 67,6 22 333 71,1
Produit provenant d'une fiducie 555 2,2 (404) (1,3)
Autres produits 1 722 7,0 1 556 5,0
TOTAL des produits 24 784 100,0 31 412 100,0
 
2011 (11 mois) 2010
CHARGES
(en milliers de dollars)
000$ % 000$ %
Intérêts sur la dette à long terme 10 921 4,2 13 716 28,4
Pertes et frais relatifs à la radiation d'immobilisations 218 170 83,4 - -
Amortissement 32 098 12,3 34 168 70,8
Autres charges 215 0,1 366 0,8
TOTAL des charges 261 404 100,0 48 250 100,0
2011 2010
EXCÉDENT (insuffisance) des produits par rapport aux charges avant Autres produits (236 620) (16 838)
Indemnité Îlot Voyageur 175 334 -
EXCÉDENT (insuffisance) des produits par rapport aux charges (61 286)   (16 838)  
Solde de fonds au début de l'exercice 159 353 139 421
Virement interfonds pour acquisitions 38 551 36 770
SOLDE de fonds à la fin de l'exercice 136 618 159 353

 

Les états financiers 2010-2011 témoignent d'un assainissement continu de la situation financière de l'Université.