Faits saillants : Sciences et technologies

Par ses programmes d’études, ses projets de recherche et de création ainsi que ses nombreuses activités de diffusion, l’UQAM participe à l’avancement des connaissances scientifiques et à leur appropriation par le grand public.

La réussite scolaire par le jeu

Vulgariser les sciences reste une préoccupation centrale pour l’UQAM, qui s’est distinguée grâce à plusieurs projets éducatifs. En mettant au point un jeu pédagogique destiné aux élèves du secondaire, trois étudiantes du baccalauréat en enseignement secondaire ont gagné le concours La Relève, de l'Association pour l'enseignement de la science et de la technologie au Québec. Jean-Guillaume Dumont et François Boucher-Genesse, étudiants à la maîtrise en éducation, ont de leur côté démarré l’entreprise iboolab, spécialisée dans la conception et le développement de jeux éducatifs pour appareils mobiles. L’initiative a reçu une bourse Pierre-Péladeau de 20 000 $, en plus du premier prix au concours Mon entreprise de l’École des sciences de la gestion.


D’importantes avancées en sciences

Plusieurs percées scientifiques ont marqué l’année 2011-2012, tout en faisant rayonner le potentiel extraordinaire des travaux à l’UQAM. Les études du professeur Claude Hillaire-Marcel, du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, et de son équipe ont permis d’expliquer un coup de froid majeur s'étant produit il y a environ 13 000 ans. Par ailleurs, la Chaire de recherche du Canada en écologie comportementale a publié un article qui démontre que l'espèce humaine serait toujours en évolution. Finalement, le professeur Daniele Pinti, du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, a compté parmi les douze éditeurs canadiens de la première encyclopédie du monde sur l’astrobiologie, publiée par la prestigieuse maison d’édition Springer.


Allumer la flamme scientifique des jeunes

L’univers des sciences et des technologies possède tous les atouts pour fasciner les jeunes et motiver leur choix de carrière. C’est le pari de Patrice Potvin, professeur en didactique des sciences et cotitulaire de la nouvelle Chaire de recherche sur l'intérêt des jeunes à l'égard des sciences et de la technologie. Mise sur pied avec l’Université de Sherbrooke, cette chaire collabore avec de nombreux intervenants du milieu de l’éducation pour comprendre l'attrait des jeunes envers le domaine scientifique et augmenter la relève dans ce secteur d’activités en plein développement.


Entre sciences et société

L’agriculture urbaine n’a plus de secret pour les membres de l’Institut des sciences de l’environnement et le Collectif de recherche en aménagement paysager et en agriculture urbaine durable (CRAPAUD). En plus de l’École d'été en agriculture urbaine, qui offre des activités au grand public, l’Institut et le CRAPAUD ont implanté des ruches urbaines sur le campus et ont mis en ligne une vitrine interactive qui cartographie les jardins communautaires et collectifs à Montréal. De son côté, le Cœur des sciences a continué de faire rayonner le savoir sous toutes ses formes, que ce soit par des balades en plein air, des conférences sensorielles ou des débats. Pas moins de 60 activités ont été présentées à un public de tous les âges, rejoignant près de 11 000 personnes. Finalement, la Faculté des sciences a collaboré à l’émission Génial! , un jeu-questionnaire scientifique diffusé sur les ondes de Télé-Québec. L’équipe a conçu les questions et les expériences qui ont permis au grand public de découvrir les sciences et ses mystères.


Un grand pionnier de l’écologie moderne

Le 5 octobre 2011, l'UQAM a organisé une soirée en hommage à Pierre Dansereau, grand pionnier de l’écologie moderne au Québec et professeur émérite à l’UQAM, décédé le 28 septembre 2011 à l’âge de 99 ans à quelques jours de son centenaire. Pour souligner son immense contribution, le recteur de l’UQAM Claude Corbo a annoncé la création de la bourse institutionnelle Pierre-Dansereau, d'une valeur de 20 000 $ par année, qui sera octroyée pendant trois ans à un étudiant inscrit au doctorat en sciences de l'environnement.


La forêt sous la loupe

D’importantes subventions ont propulsé les projets de recherche en matière d’écologie. Une équipe de chercheurs dirigée par Yves Bergeron, professeur au Département des sciences biologiques, a récolté plus de 500 000 $ pour réaliser un projet de recherche sur les perturbations naturelles des forêts à l’ère des changements climatiques. De plus, le Département offre une nouvelle maîtrise vouée à la gestion durable des écosystèmes forestiers, en collaboration avec l’Université du Québec en Outaouais et l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.


Nouvelles avancées technologiques

L’UQAM a mis sur pied une version mobile de son site Web, qui inclut un système de géolocalisation tout en permettant à la communauté étudiante de consulter ses notes et son horaire. Cette plateforme a positionné l’UQAM comme la première université québécoise à réaliser un site institutionnel en version mobile. Par ailleurs, le nouveau Carrefour technopédagogique a vu le jour dans le pavillon Paul-Gérin-Lajoie afin de faciliter l’implantation des technologies d’apprentissage dans les salles de cours, notamment l’utilisation des tableaux blancs interactifs.